Poe E.
 
 
 

chesterton g.k.
The way to love anything is to realize that it might be lost.

Pour aimer une chose il suffit de se dire qu'on pourrait la perdre.
amour
Un r√©flexe de propri√©taire. Le propre de l'amour est qu'on soit d√©poss√©d√© de son objet. L'amour est une perte, qui enrichit ailleurs. « L'amour, port√© par la seule beaut√©, s'en va avec elle » - J.Donne - « Love built on beauty, soon as beauty, dies » - pour qu'il survive, il faudrait lui trouver un complice, la mort¬†: « Je n'ai aim√© que l√† o√Ļ le souffle de la beaut√© s'unissait √† celui de la mort » - Poe - « I could not love except where Death was mingling his with Beauty's breath ».
beaut√©,d√©faite,ma√ģtrise,mis√®re,mort

art
Leurs livres sentent les média, les bistros ou les bibliothèques, tandis que je ne m'intéresse qu'aux manuscrits trouvés dans une bouteille (MS. found in a Bottle - Poe).
auteur,défaite,savoir

poe e.
Romance, who loves to nod and sings,
With drowsy head and folded wings.

En acquiesçant s'époumone le poète,
Les ailes pliées et le vent dans la tête.
art
D√©plier les ailes, en ampleur, et charger la t√™te, en profondeur, est affaire de la hauteur de ton √Ęme, o√Ļ ta solitude m√®ne ses dialogues avec le monde.
√Ęme,√©toile,hauteur,po√©sie,solitude

doute
Les m√™mes profondeurs visitent tous les hommes, mais c'est le talent, c'est √† dire la hauteur, qui d√©termine si les tentatives de les rendre resteront platitudes ou se solidariseront avec des envol√©es. La hauteur ne peut √™tre qu'invent√©e¬†; la platitude est bien r√©elle. « C'est l'exc√®s de la signification sugg√©r√©e, c'est le fait de transformer le courant sous-terrain en un courant de surface, qui nous abaisse jusqu'√† la prose »** - Poe - « It is the excess of the suggested meaning - it is the rendering the upper instead of the under current of theme, which turns into prose ».
arbre,artificiel,élan,éléments,esprit,hauteur,intensité,philosophie,platitude,poésie,…

poe e.
Perhaps the mystery is a little too plain.

Peut-être le mystère est-il un peu trop clair.
doute
Les yeux percent la solution, la t√™te √©value le probl√®me, l'√Ęme caresse le myst√®re. D√©grader le myst√®re incompr√©hensible en probl√®me lisible ou en solution visible, c'est le profaner.
√Ęme,caresse,inconnu,ironie,myst√®re

russell b.
The universe is grey and silent. Eyes and ears invent sounds and colours.

L'univers est gris et silencieux. Les yeux et les oreilles inventent les sons et les couleurs.
doute
Mais la cervelle fait plus souvent l'inverse, en r√©duisant √† la grisaille existentielle ce qui avait de bonnes chances d'√™tre universellement chatoyant. Avant toute interpr√©tation, il n'y a que le silence. Qu'est l'homme sans interpr√©tation, c'est √† dire sans regard¬†? - un objet, tandis que tout sujet commence par le dialogue¬†; et, heureusement, le monde nous parle, comme nous parle la langue. Mais le cerveau dote l'Ňďil et l'oreille de tant de langages, dont parlent La Fontaine ou Poe.
√™tre,interpr√©tation,mot,nature,ou√Įe,platitude,raison,regard,silence,soi,‚Ķ

ironie
La po√©sie, en elle-m√™me, est ex-plication de ce qui n'existe pas (l'im-plication dans ce qui existe √©tant anti-po√©tique)¬†; la soif de l'inexistant pousse les plus na√Įfs √† le chercher dans la n√©gation¬†: « nier ce qui est, expliquer ce qui n'est pas » - Poe - « deny what is, and explain what is not ».
discursif,inconnu,négation,poésie,simplicité

poe e.
All Nature speaks, and ev'n ideal things
Flap shadowy sounds from visionary wings.

Dans l'Univers, tout parle ; et même l'idéal
De sa large aile envoie une ombre ou un signal.
mot
Le silence, lui aussi, y a sa place¬†: c'est l'art de rester dans le soleil, sans jeter d'ombre. Le langage est toujours une projection de mod√®les¬†; le soleil est la r√©alit√©, l'√©cran de ta Caverne ‚Äď ton intelligence, les ombres projet√©es ‚Äď ta cr√©ation, faite de perceptions, d'images, de mots, fondus dans des m√©taphores.
création,étoile,idée,intelligence,langue,nature,ombre,réalité,représentation,ruines,…

noblesse
Ce n'est pas le r√īle du r√™ve que de me consoler par l'oubli - la vie, √† mon r√©veil, m'affligera d'autant plus durement. Il faut r√™ver en √©veil (« l'espoir, c'est le r√™ve de l'homme en √©veil »* - Aristote) et ne chercher de consolations qu'aupr√®s d'une vie endormie. R√™ver pour dissoudre le visible dans le lisible, le contraire de « Ceux qui r√™vent de jour sont conscients de tant de choses √©chappant √† ceux qui ne r√™vent que la nuit » - Poe - « Those who dream by day are cognizant of many things that escape those who dream only at night ».
consolation,espérance,mélancolie,négation,ombre,rêve,vie

solitude
Le drame de la solitude, lorsque toutes les sources de mes larmes, de joie ou de peine, se retrouvent aux lieux d√©sertiques. « Car mon pis et mon mieux sont les plus d√©serts lieux »**** - Marie¬†Stuart (nos excellents Anglais traduisirent¬†: « All things good and bad have lost the taste they had » - insurpassable niaiserie¬†!). L'aristocratisme du go√Ľt me condamne au non-partage de mes fardeaux et de mes cadeaux, m√™me avec ma mignonne (Ronsard). √Ä moins que j'aie le courage de P√©trarque¬†: « Plus d√©sert est le rivage, plus belle est l'ombre, que ma pens√©e y jette » - « Pi√Ļ deserto lido, pi√Ļ bella il mio pensier' l'adombra », ou la na√Įvet√© de Poe¬†: « Tout ce que j'aime - je suis le seul √† l'aimer » - « All I lov'd - I lov'd alone ».
amour,angleterre,audace,beaut√©,bonheur,caresse,commencement,d√©sert,√©galit√©,go√Ľt,‚Ķ

poe e.
There is two-fold Silence - sea and shore -
Body and soul … his name's 'No More'.

Deux visages - mer, rivage - a le Silence -
'Jamais plus' est son nom - poids et balance.
solitude
'Plus' est pire, c'est du bavardage, poids sans balance, balance sans poids, mer sans houle, rivage sans r√™veur. Laisse ton corps parler du poids, laisse ton √Ęme inventer des balances. Pour les pessimistes, le drame est dans le 'jamais plus'¬†; pour les optimistes, la b√©atitude est dans le 'pas encore'¬†; pour les ironistes, le bonheur est dans le 'toujours l√†'.
√Ęme,balance,bonheur,caresse,cr√©ation,enthousiasme,ironie,r√™ve,sentiment,silence

souffrance
L'éternel retour de Nietzsche est tragique puisque éphémère ; le einmal, nur einmal (une fois, qu'une fois) de Rilke ou le never more (plus jamais) de Poe sont comiques puisque réels. Le retour à chercher n'est pas celui du jour et de la nuit, du sommeil et de la veille, mais de la réalité et du rêve, ou de la réalité et de la mémoire, la réalité se définissant ensuite par l'intensité entretenue des songes ou des représentations. Ce retour éphémère, ce sacrifice du nouveau, entretient le bonheur éphémère, le seul digne de notre fidélité.
bonheur,éternité,intensité,mémoire,réalité,retour,rêve,sacrifice,temps,tragédie

vérité
Dans de bons puits ou fontaines, un bon chercheur trouve une nouvelle soif¬†; la v√©rit√© n'y est m√™me pas un breuvage, elle reste avec les tuyaux ou les seaux. « La v√©rit√© n'est pas dans le puits, elle est toujours sur la surface » - Poe - « Truth is not in a well, she is invariably superficial ». La bonne fontaine est une fra√ģche profondeur, une noble intelligence, dont na√ģt une hauteur chaude, une noblesse intelligente.
hauteur,ironie,noblesse,soif
Poe E.